Contactez-nous
Pétition pour la préservation des terres agricoles de la Plaine du Var & Contre le déplacement du M.I.N 

 

Le site est en cours de modification. Merci de votre compréhension

Inondations-Catastrophe naturelle et Urbanisme

Retour


panneau-attention-inondationLes Alpes-Maritimes 86% du territoire classé en zone inondable et 28% de la population habitant dans ces zones, soit plus de 300.000 personnes.
(Source : Développement Durable 2009)

 

Les textes : 

FACTEURS AGRAVANTS

CUMULS DE PLUIE

SOL SATURÉ EN EAU

RELIEF ESCARPÉ

ZONE D'URBANISATION INTENSIVE TRÈS PEUPLÉE

 

Les 4 et 5 octobre 2015 des inondations ont ravagées la Côte d'Azur. 

Des millions de mètres cube d'eau en 2 heures. Des personnes piégées dans des parkings souterrainsDes maisons envahies par les eaux. Des milliers (21 000 à 70 000) de foyers coupés d'électricité. Des trains qui ne circulent plus. L'Autoroute A8 fermé. Des routes impraticables à la circulation. Des dégats matériels (entre 550, 650 millions €) considérables (cf). Des entreprises (1 800 = 10 000 emplois) dévastées (cf).

BILAN 20 morts

A la suite des très violentes intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes, l'Etat de catastrophe naturelle est reconnu le 07 octobre 2015 au Conseil des Ministres.


Intempéries: envoyez vos dons gratuitement par la Poste

La Poste a mis en place la gratuité d'envois de colis a destination des sinistrés. A plusieurs conditions: pas d'envoi de vêtements, les colis ne doivent pas dépasser 30 kg et ils doivent être envoyés à une seule adresse, à la réserve de la sécurité civile de Nice. En savoir plus : En savoir plus ...

Réserve Communale de Sécurité Civile
Ville de Nice
23 Bd de Riquier
06300 Nice


Les maires des communes sinistrées demandent d'urgence des aides de l'Etat

“ Les maires des 28 communes sont touchées par les intempéries. Ils estiment le coût des dégâts à 1 million d'euros. Ils dénoncent une situation d'urgence et interpellent l'Etat sur la gestion post-intempéries. ”

Grasse: conseils juridiques gratuits pour les victimes des intempéries ce vendredi [30-10-2015]

 

Inondations-2015 Inondations_Cannes_2015 Inondations_Port de Nice_2015 Scène de désolation après les intempéries, à Biot, le 4 octobre 2015.

 


Intempéries dans le Sud-Est : scènes de désolation sur la Côte d'Azur

Par 

  • Mis à jour le  , publié le 

 

Intempéries : les raisons d’une désolation qui pourrait devenir de plus en plus fréquente

“ Empilements d’automobiles emportées par les flots, routes brisées, végétation arrachée par les coulées de boues, centres-villes transformés en paysages lacustres… Un spectacle de désolation qui pourrait devenir de plus en plus fréquent, dans une région prise en tenaille entre le changement climatique et l’artificialisationc’est-à-dire le « bétonnage »des sols, qui aggrave les effets des épisodes d’intenses précipitations. ”

En savoir plus : http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/05/une-maison-dans-le-sud-oui-mais-sur-pilotis_4782366_3244.html


De nombreux spécialistes critiquent la forte urbanisation dans les Alpes-Maritimes.

« L'urbanisation intervient notamment en imperméabilisant les surfaces, en construisant des voies de communication, des parkings, des bâtiments et donc l'infiltration ne se fait pas » ; Concernenane les canalisations des cours d'eau « Un cours d'eau qui faisait vingt mètres de large, on va le réduire et l'obliger à passer dans des petites buses et au bout d'un moment, ça déborde » explique Freddy Vinet, professeur de géographie à l'université de Montpellier, au micro de RTL.
 

Inondations: les Alpes-Maritimes construisent-elles n'importe comment ?

Pour expliquer les conséquences catastrophiques des inondations dans les Alpes-Maritimes, l'écologiste Cécile Duflot met en cause l'urbanisation, qui a rendu une partie des sols imperméables. Examen.

« On vit aussi en partie la conséquence d'une urbanisation qui a imperméabilisé les sols, qui favorise le fait que l'eau ne soit pas absorbée", a-t-elle expliqué. » 

 

Christine Voiron-Canicio (Géographe spécialiste de l'urbanisation en zone littorale)est à la tête d'un laboratoire du CNRS à Nice. Elle explique comment la Côte d'Azur, trop bétonnée et trop accidentée, est particulièrement vulnérable aux pluies diluviennes.

“ On est en présence d'une plaine côtière étroite. A l'Est, la montagne qui tombe directement dans la mer. A l'Ouest, une plaine côtière d'environ 2 km de large. Cette plaine bute sur un amphithéâtre de montagnes, dont les pentes très raides sont entrecoupées de vallons et de ruisseaux qui vont tous rejoindre la mer.

Les vallons entraînent un ruissellement intense sur cette plaine littorale. Et l'eau ne peut pas s'infiltrer dans une plaine littorale totalement urbanisée et imperméabilisée. C'est aussi le cas dans les nombreuses collines très construites et aux pentes raides.

Des travaux ont été faits pour construire des bassins de rétention, mais on voit bien que c'est insuffisant. Cela permet d'éviter une montée des eaux. Mais quand il y a des paroxysmes de ce type, on ne peut pas capter cette eau dans les bassins. ” 

Source : http://www.nicematin.com/derniere-minute/leau-ne-peut-pas-sinfiltrer-dans-une-plaine-littorale-totalement-urbanisee.2359600.html

 

Urbanisation: "jusqu'au début des années 70, les zones agricoles avaient un rôle d'éponge"

“ Autrefois, jusqu'au début des années 1970, il y avait plus d'agriculture. Ces espaces permettaient l'absorption des fortes pluies, ils avaient un rôle d'épongeOn a assisté du milieu des années 1970 au milieu des années 1990, à une accélération de la péri-urbanisation. Les terres agricoles ont été touchées. L'artificialisation a gagné et se poursuit. Les collines en arrière du littoral sont attractives avec leur vue sur la mer, mais elles sont un des éléments de la vulnérabilité de la Côte d'Azur. ”

“ Cette plaine du Var ne doit pas voir disparaître ses terres agricoles, (...). C'est à la fois utile pour cette absorption des fortes pluies et ça contribue à la qualité de vie. (...) ”

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/alpes-maritimes/urbanisation-jusqu-au-debut-des-annees-70-les-zones-agricoles-avaient-un-role-d-eponge-823721.html

 

De l'urgence d'en finir avec le bétonnage de la Côte d'Azur, De s'adapter au changement climatique et De développer une Culture du Risque [Communiqué de Presse - 05/10/2015 - Michèle RIVASI, Députée européenne Europe Ecologie]

“ Il est temps de remettre en cause la sur-urbanisation d’une Côte d’Azur rongée par le béton et le mitage du territoire. L’artificialisation des sols sur des zones inondables participe à l’aggravation des conséquences de ces inondations.

Deux projets portés par les élus locaux dont la tête de liste régionale de la droite Christian Estrosi (qui se revendique ouvertement climato-sceptique) doivent aujourd’hui être remis en cause :

-   le projet dit d’Eco-Vallée (OIN Plaine du Var) qui prévoit une bétonisation de la basse vallée du Var sujette à des épisodes de crue réguliers au détriment de ce qui reste de rares terres agricoles (qui servent aussi d’éponges au ruissellement des eaux de pluie). Avec des associations locales, j’ai soutenu le dépôt d’une pétition au Parlement européen contre ce projet qui va à l’encontre la directive Natura 2000 ; elle sera examinée le 15 octobre à Bruxelles lors d’une audition en présence de la Commission européenne.

-   Le projet d’extension de la zone commerciale de Cap 3000 avec le développement de parkings souterrains qui ont eu des conséquences funestes ce week-end.

Source : http://www....Communiqué - 05/10/2015 - Michèle RIVASI, Députée européenne Europe Ecologie....htm

 

Climat + bétonisation = orages meurtriers

La catastrophe naturelle qui a frappé les Alpes-Maritimes ce week-end ne l’est pas vraiment : l’artificialisation des sols, autre nom du gaspillage des terres, en est largement responsable.

Source : http://www.reporterre.net/Climat-betonisation-orages-meurtriersHervé Kempf (Reporterre) 

Invités à France Inter dans l'émission "La tête au carré", Hervé Kempf et Jean-Claude Marcus soulignent qu'il ne s'agit vraiment pas d'une catastrophe naturelle, mais de la conséquence d'une urbanisation insensée (entre la 3ème et la 14ème minute)

En particulier la dernière phrase prononcée :
« Il faut arrêter d'urbaniser à grande échelle. Je pense par exemple à un projet mené par la Mairie de Nice [la Métropole] sur la plaine du Var, "l'Eco-vallée". Ce projet doit être remis en cause, car il va encore artificialiser des terres agricoles ».

Source : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1162249

 

Interrogé sur Europe 1 sur le montant des dégâts suite aux inondations meurtrières sur la Côte d'Azur, Christian Estrosi, député-maire de Nice, a parlé de « plusieurs dizaines, voire 200 à 300 millions d'euros entre la collectivité et les particuliers, notamment les entreprises, qui doivent aujourd'hui mettre des gens en chômage technique » ; « Je mettrai en place une agence régionale du risque ». 

“ S'engage-t-il, s'il est élu président de la région en décembre prochain, à mettre en place un plan de prévention des risques ? "Je mettrai en place une agence régionale du risque pour prévenir les catastrophes naturelles". ”


Voir aussi  : Risque d'inondations dans la Plaine du Var - CAPRE 06

Lire aussi :


Pages Connexes : Risque d'inondations ; Climat


Haut de page


P n’imprimer que si cela est nécessaire

©2014-2016 association-capre06

Plaine du Var urbanisme climat inondations catastrophe naturelle Alpes-Maritimes