Agriculture

L' Agriculture dans la plaine du Var

Malgré les mises en garde répétées des experts, des acteurs du monde agricoles sur les dangers de la consommation effrénée de territoires agricoles. 
Christian Estrosi, maire de Nice, mène un projet garanti "écologique" qui vise à bétonner encore davantage sur des centaines d'hectares de terres agricoles au nom du "développement durable". « Eco­Vallée », c’est le nom de la giga­-opération d’aménagement sur ce qu’il reste de foncier disponible dans la métropole niçoise.​
Dès le lancement de l’Opération d’intérêt National Eco-Vallée, “Objectif: Créer un nouveau modèle d’urbanisme dans lequel l’agriculture a toute sa place ...” Christian Estrosi s’est engagé à « préserver et valoriser l’agriculture dans la Plaine du Var. ... ».
Les opposants n'y croient pas « Ça ne peut pas être écologique de bétonner des terres agricoles parmi les plus fertiles d'Europe. » « Parce que la Plaine du Var n’est pas seulement Une vaste réserve foncière, mais un lieu de vie et d’histoire… »

 

L’agriculture aujourd’hui ! Un terroir exceptionnel pour l’agriculture.

Produits locaux - Les jardins partagés - Plaine du Var, Alpes-Maritimes 06

 

La Plaine du Var est encore aujourd'hui la plus grande zone agricole du département des Alpes Maritimes

La Plaine du Var est encore aujourd'hui la plus grande zone agricole du département des Alpes Maritimes. Cette agriculture est surtout orientée vers la production de fleurs et de légumes sous serres, production à forte valeur ajoutée. Les surfaces agricoles sont également occupées par des oliveraies et des vignes.

L'agriculture en danger dans la plaine du Var 

Par Pierre-Olivier Casabianca | Publié le 02/03/2018 France3-paca-logo

———

Agriculteur dans la plaine du Var / © France 3 Côte d'Azur

Dans un avenir très proche il n'y aura plus d'agriculteurs dans la plaine du Var.

A l'ouest de Nice, c'est sur la plaine du Var que se construit l'avenir de la capitale des Alpes-Maritime. Les terres agricoles laissent place aux constructions d'immeubles, comme à NICE MERIDIA où les deux dernières exploitations encore en activité fermeront avant la fin de l'année 2018.

Le foncier est l'ennemi de l'agriculteur azuréen. Les terrains sont rares et chers et la volonté spéculative est forte.

Pour empêcher les agriculteurs de s'installer, une pratique très fréquente existe : la rétention foncière des terres agricoles. Dans la plaine du Var, de nombreux terrains ont été mis en friches.

L'Établissement public d'aménagement Nice EcoVallée (EPA), qui gère aujourd'hui la plaine du Var, assure que ces terres ne deviendront pas constructiblesmais une étude universitaire révèle de bien curieuses pratiques. Un comparatif très précis parcelle par parcelle démontre comment une terre agricole peut se transformer. Au fil du temps, un champ est, par exemple, devenu un parking.

 A ce rythme l'agriculture, dans cette zone, est promise à une mort certaine dans un avenir très proche.

« pour préserver l’agriculture dans la Plaine du Var«

Les terres de la plaine du Var au salon de l'agriculture

Par Aurélie Selvi | Publié le 02/03/2016 Logo Ressources Magazine

La métropole Nice Côte d’Azur (NCA), la région Paca, l’EPA Plaine du Var et la Chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes ont signé une convention « pour préserver l’agriculture dans la Plaine du Var« , annonce NCA dans un communiqué. Un texte qui « valide la réalisation d’une animation territoriale sur les dix secteurs d’intérêt agricoles prioritaires définis«...

Du côté du Collectif associatif Capre 06, très engagé sur le dossier de la Plaine du Var, on reste, en revanche, sceptique. « Nous n’avions pas entendu parler de cette convention mais les effets d’annonce, on connait.

Christian Estrosi [16/03/2016] : “ Je vous présente le futur IKEA de Nice. Un projet intégré unique au monde avec les dernières innovations en matière de développement durable ! ”

30% des travaux du futur magasin Ikea sont réalisés au pied du stade54 000 m²

50 millions d'€

 

Une centrale à Béton nouvelle génération, «prêt à l’emploi» :répondre à la future demande de tout un quartier en construction : l'Eco-Vallée de Nice.

Une centrale à béton nouvelle génération dans l'Eco-Vallée de Nice Batiweb1 500 m² (sur un terrain de 10 000m²)

4,5 millions d'€

Production 70 000 m³ par an

Ce que l’on voit, c’est que le déménagement prévu du MIN (marché d’intérêt national de Nice) à la Baronne va supprimer 30 hectares de terres agricoles et les surfaces déclassées ailleurs pour compenser en les dédiant à l’agriculture ne sont, elles, pas aussi fertiles voire pas du tout« 

« une terre idéale pour les maraîchers »

«On marche sur la tête ! On va détruire ici des terres agricoles qui sont parmi les plus riche de France ...» 

2014-09-22: Sous le futur MIN, une terre idéale pour les maraîchers -NM

Deux spécialistes reconnus des sols Claude et Lydia Bourguignon, sont venus donner quelques coups de pioche à La Baronne, sur la commune de La Gaude.

« C'est dommage de bétonner une terre comme ça ... Et des terres agricoles, il n'en reste pas beaucoup dans la plaine du Var.
2014-09-22: MIN à La Baronne - Le marché qui ne passe pas. On marche sur la tête -metronews

Verdict des deux agronomes : 

« Ici, les terres sont, avec celles de la région parisienne et de Nantes, parmi les plus propices au maraîchage. »
Emplacement prévu du futur MIN d'Azur à La BARONNE, commune de La Gaude 06610

En savoir plus :

MIN à La BARONNE, La GaudeCAPRE 06 CONTRE LE TRANSFERT DU MIN à La BARONNE, La Gaude

Le combat entre le béton et l'agriculture

Christian Estrosi veut aller vite : ce n'est pas un secret.

Vue sur le stade en chantierLe premier chantier, à savoir la construction du "grand stade ALLIANZ" (de football), sur des terres agricoles acquises à grands coups d'expropriations et contre toute logique économique (surdimensionnement). Avec une urgence : l'Euro 2016 de football : une nouvelle voie de 40 mètres de large sur 8 km de long doit relier le centre ville au stade de l'Allianz Riviera. De plus, il est prévu le "déplacement" du MIN, construction d'un grand complexe logements-services, qui permettra la réalisation d'un gigantesque Palais des congrès (PEX)... Quelle est la place de l’agriculture dans tout ça ?

Selon Eric Ciotti «... je tiens à dire que l’agriculture a toute sa place dans la plaine du Var.» [06/05/2011].

"Christian Estrosi se « refuse à tout bétonnage sur les terres agricoles de la Plaine du Var » !" Vraiment ? De qui se moque-ton ?

2012-06-05-Christian Estrosi : Je me refuse à tout bétonnage ... de la plaine du Var ...-NMLes élus écologistes dénoncent le sacrifice de nouvelles terres agricoles dans la Plaine du Var et demandent leur sanctuarisation et leur reconquête dans le cadre d’un projet agricole global à l’échelle de la Plaine du Var. [2012]

Différentes associations se sont au fil des ans opposées à ces grandes opérations de bétonnage et de goudronnage, réalisées aux dépens des meilleures terres agricoles.

Pétition lancée par l'association CAPRE 06

Nous demandons, « un moratoire sur la destruction des terres agricoles de la plaine du Var »

La plaine du Var, parmi les plus fertiles d'Europe, doit retrouver une vocation fortement agricole.

Pourquoi ? Parce que cela correspond à des besoins vitaux :

  • préserver la ressource en eau de la nappe phréatique qui alimente 600.000 habitants
  • répondre à la demande croissante en produits frais locaux de qualité de la population et à celle de mise à disposition de jardins familiaux 
  • retrouver un cadre de vie authentique, nos paysages, notre artisanat et notre gastronomie
  • conserver les terres «  éponge » de la plaine pour limiter les inondations
  • protéger la biodiversité et les écosystèmes.

Pétition. Cliquez-ici

L'agriculture dans le territoire «plaine du Var OIN»

L'agriculture contribue fortement au développement durable (du territoire). Des produits de qualité, et du terroir. On peut aussi citer le développement de l'agriculture biologique. Certains agriculteurs indiquent que la demande en produits bio est grande.

• Les potentialités agricoles de la Plaine du Var

J.-P. Clérissi, exploitant agricole dans la Plaine du Var dresse un inventaire des surfaces agricoles exploitables dans la Plaine du Var et ses coteaux (périmètre OIN) : Ce sont environ 250 ha exploitables et 100 ha potentiels.

En termes d'exploitation, le stock terrains est suffisant, le volume de candidats aussi d'autant que certains propriétaires pourraient séparer la nue-propriété de l'usufruit pour diminuer la valeur à amortir par les exploitants.

Télécharger (PDF) : [Fiche 5: Agriculture - 29/10/2013-Epa/Cpc-Gtic]

Données clés du territoire OIN PLAINE DU VAR [France Urbaine-MNCA-2017-2019]

10 000 ha dont 1 046 ha de zones agricoles (POS - PLU)
• 61% des agriculteurs de la Métropole dont 10% en agriculture biologique
• 600 ha cultivés
Prix des terrains entre 150 000 et 1 000 000 € à l’ha (30 à 200 fois supérieurs à la moyenne nationale)

- Etude des friches dans la plaine du Var: "Friches périurbaines d'intérêt agricole-MNCA." [ici]

• Certaines productions sont emblématiques telles que la courgette de Nice et ses fleurs, la fraise de Carros, les blettes et les févettes. Depuis 2001, il existe une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) pour les "Olives de Nice" et depuis 2004 sur ”l’huile d’olive de Nice”.

En plaine, les activités agricoles dominantes sont [Cf. Chambre d’agriculture AM 06, 2013] :

  • le maraîchage : 54%,
  • l’horticulture (production florale) : 24%,
  • l’oléiculture (olive de Nice) : 5%
  • et la viticulture sur les zones de coteaux : 4% (Les vins de Bellet sur les collines de Nice, les vins des Baous et des collines (St Jeannet, ...)

S'installer dans le 06, c’est possible !

L’agriculture locale doit aussi vivre et prospérer. De jeunes agriculteurs doivent pouvoir acquérir des terres destinées à la vente au meilleur prix par leurs propriétaires.

« Les jeunes qui cherchent à s’installer existent », souligne Jean-Pierre Clérissi, maraîcher depuis 1977 dans la Plaine du Var. [03-2016]

• Les candidats à la profession d'agriculteur ne manquent pas : Cliquez-ici
APPEL A CANDIDATURE POUR L'INSTALLATION D'UN AGRICULTEUR : Cliquez-ici
vente terrain maraicher de 5000 m² avec 2900 m² de serre verrevente terrain maraicher de 5000 m² avec 2900 m² de serre verre -Terrain situé dans la plaine du Var - Prix de cession: 740 000 € : Cliquez-ici
Le pari de l'agriculture locale: À Levens, Nils Maniouloux remet en culture 2 hectares, en friche depuis cinquante ans.  Il veut croire qu’agriculteur est un métier d’avenir. NM cultivera seul 7.000 m² de terrain.
Des fruits et légumes et pas de goudron !
• S’installer sur une ferme Terre de Liens. l'association Terre de Liens rachète des terres pour les louer à de nouveaux paysans, ... En savoir plus : ici

« Faire de la pédagogie les pieds dans la terre, j’adore ! C’est comme cela que l’on parle le mieux de notre métier et qui sait, que l’on suscite des vocations ! » [JP Clérissi, interview 07/2015]

Les vins Bellet à Saint Roman de Bellet - Photo 3 à Saint Martin du Var (06), Laurent Eliot, agriculteur certifié bio,exploitant "la Ferme de Manon" fournit l'Amap Balico de Nice et l'Amap de Levens Produits du terroir - Maraîchage
Le Domaine Des Hautes Collines à Saint-Jeannet Domaine Lessatini - Oliveraie Fraises: Libre Service Fruits et Légumes Gattières 06 Production de blettes Marius Auda: Jeunes pousses de salade, herbes aromatiques et fleurs comestibles en Pays Niçois depuis 1936

La plaine du Var, l'ancien potager des Niçois et Niçoises

• Histoire en bref !

1939: Oliviers... et moulins... du pays niçois Collection CNCAu début du XXème siècle, nous étions encore autosuffisant à pratiquement 100 % pour notre approvisionnement en fruits et légumes dans le Comté de Nice.

L'agriculture couvrait deux tiers de la surface de la plaine du Var.

La production de la basse vallée du Var a permis d’approvisionner le marché niçois. En 1960 on comptait 260 hectares de la vallée inférieure du Var affectés au maraîchage. «Le domaine des Iscles est entièrement consacré à la culture des légumes».

Après deux guerres civiles européennes, une période de reconstruction entraîne une consommation excessive, un développement de grandes surfaces, une politique d'agriculture qui n'a plus de sens (l'obligation d'importer), un développement industriel touristique.

Cette période a eu des effets catastrophiques : destructions de sites naturels, bétonnage à outrance.

 

Qui a dit que plus personne ne veut travailler la terre ?

Eric et sa soeur Carine, ont décidé, « Nous voulons vivre de notre terre. Et puis, il faut préserver ce paysage exceptionnel...»  .......... L’amour de la terre, c’est de famille. Trois générations dans l’agriculture : « Mon grand-père était laitier et mes parents ont cultivé fleurs et maraîchages avant de devenir viticulteurs en 1986. » Leur « Domaine de la Source », a été acheté par leur grand-père Joseph dans les années 1960.

[Nice-Matin | 10/06/2010-

La plaine du Var veut rester le garde-manger

La plaine du Var veut rester le garde manger -2011-03 Nice-MatinLes vieux parlent encore de la Plaine du Var comme « notre GRENIER des Alpes-Maritimes ».

Aujourd'hui, la plaine du Var ne couvre plus que le tiers de sa surface. Notre autonomie alimentaire tourne à ce jour autour de 15%.

Malgré un recul certain à la fin du XXème siècle en raison de l’inexorable avancée urbaine et des zones d’activité dévoreuses d’espaces, l’activité perdure en raison de la proximité d’un marché actif des légumes frais soutenu par de nombreux consommateurs.

 

L’agriculture de la plaine du Var est majoritairement péri-urbaine ce qui favorise de fait la production de proximité.

Pour répondre aux consommateurs qui demandent à la fois des produits de proximité et de qualité, et des produits disponibles toute l’année et à faible coût.

Quel avenir pour les agriculteurs installés dans la plaine du Var près de Nice ? Espace historiquement agricole, la plaine du Var près de Nice a vu les surfaces cultivées diminuer fortement. / © f3Marché des Saveurs, Senteurs et ArtisanatLes niçois et les habitants de l’arrière-pays n’ont pas perdu le sens de la terre nourricière et nos agriculteurs « bio » ou raisonnés sont courtisés sur nos marchés pour leurs produits locaux. Le Marché des Saveurs Gaudois du samedi a son petit succès.

Fête des fraises à CarrosLes gens se déplacent même jusque chez ces agriculteurs reconnus pour la qualité de leurs produits (La courgette coureuse de Nice, la blette, la fraise "de Carros" et la tomate).

Dauphin Saveurs Où acheter 06 - Made in 06

Urbanisation: "jusqu'au début des années 70, les zones agricoles avaient un rôle d'éponge"

l'eau ne peut pas s'infiltrer dans une plaine littorale totalement urbanisée et imperméabilisée. : “ Autrefois, jusqu'au début des années 1970, il y avait plus d'agriculture. Ces espaces permettaient l'absorption des fortes pluies, ils avaient un rôle d'éponge. ”

“ Cette plaine du Var ne doit pas voir disparaître ses terres agricoles, parce que la ville d'aujourd'hui et de demain peut être une ville dans laquelle il y a une agriculture. ..., elle existe et il suffit de la maintenir. C'est à la fois utile pour cette absorption des fortes pluies et ça contribue à la qualité de vie. Les zones agricoles, comme les forêts et les garrigues, participent aussi à la biodiversité. ”

Cf. Christine Voiron-Canicio, géographe spécialiste de l'urbanisation en zone littorale, à la tête d'un laboratoire du CNRS à Nice, explique comment la Côte d'Azur, trop bétonnée et trop accidentée, est particulièrement vulnérable aux pluies diluviennes. [06/10/2015-france3-regions]

En savoir plus : LE RISQUE INONDATION 

Inondations: Conséquences pour l'agriculture

2014-11: Inondations Plaine du Var - Calamites agricoles: le bilan (Chambre d'agriculture 06)L'agriculture subit également les effets au changement climatique.

L'agriculture, peut être particulièrement vulnérable aux inondations qui « ... sont de plus en plus dévastatrices »

: impacts sur les bâtiments, le matériel, les produits stockés, les cultures, qui peuvent conduire à des pertes directes et des pertes d'exploitation ;

En novembre 2014, une dizaine d’exploitations a été
touchée par des inondations dans la plaine du Var, provoquant des pertes de récoltes, et qu’une dizaine d’autres a subi des pertes de fonds occasionnées par des glissements de terrain.

Actus>> Saint-Jeannet - Des exploitations lourdement touchées lors des intempéries du 4 Novembre 2014

Urbanisation contre terres terres agricoles

Expulsés pour laisser passer une route ...pour l'Euro 2016 ?

« Si on m'oblige à quitter ma maison, je me tue »dit Jeanne 84 ans, l’une des propriétaires. [2012]

L’affaire Venturino est devenue un symbole d’une bataille dans un territoire où le béton reigne.

Leur mvoie structurante de 40 m de largeur dans la basse vallée du Var, objet d’une Opération d’Intérêt Nationale (OIN) « Eco-vallée Plaine du Var »aison familiale était situé sur le tracé de la voie qui relie l'Arénas au Stade ALLIANZ. « La voie des 40 mètres : Un ouvrage "structurant et d'intérêt général", pour la Métropole et Christian Estrosi.

"Un projet d'intérêt général qui va desservir les intérêts privés de ceux qui gèrent le stade et perçoivent déjà de l'argent public, on aura tout vu!", fustige L.B.. [16/09/2015|Nice-Matin]

En réalité l'installation du stade ALLIANZ, la voie des 40 mètres de large, et la ligne de tram (L3), étaient prévus depuis 2008. 

Une opération qui ne sert que pour desservir le stade, c'est un gaspillage d'argent et d'espace inutile.

Le budget de cette voie de 40 mètres, en comptant les travaux et le foncier, s'élève au total à 57 millions d'euros.

« Avant, on cultivait de tout ici », raconte Marcelle.

Le 303 :  Le jardin de la propriété Venturino, dans la Plaine du Var à Nice ©2015Capre06En 2015, on pouvait dire : “ Un endroit où, comme au bon vieux temps, naissent les tomates, les poivrons, les courges, les poireaux, le céleri, les citrons… Et où viennent se réfugier libellules et rainettes. ”   Le 303: EXPULSION famille Venturino Plaine du Var, Nice ©20160226Capre06
     
La famille Venturino expulsée à Nice-Ouest : Dernière maison encore debout dans le chantier de la voie rapide © Maxppp | Jeudi 25 février 2016 - Par Laure Debeaulieu
Dernière maison encore debout dans le chantier de la voie rapide (dite voie des 40 mètres) ©20160225Maxppp
Au fond le stade ALLIANZ
 

La famille Venturino expulsé

Les trois personnes âgées ont été conduites à l'hôpital Pasteur de Nice.

« s’agissant d’une opération dont l’intérêt général et l’urgence sont incontestables, le concours de la force publique a donc été accordé par le Préfet » [15/02/2016|20Minutes]

 

​"Voilà, c'est fait.» Sourire satisfait et ciseaux encore en main, Christian Estrosi vient d'officier la dernière inauguration de la voie dite des 40 mètres. [14/05/2016|Nice-Matin]

Voie des 40 mètres: droit au but vers le stade | Par A.R Publié le 14/05/2016 : Entouré de nombreux autres élus, le président de la Métropole Christian Estrosi a inauguré la dernière portion de la voie des 40 mètres, qui mène au stade.

Jeanne Venturino est décédée le 22/03/2016 à 87 ans, à peine un mois après avoir été expropriée.

Plaine du Var : ça pousse dans l’Eco-vallée

Plaine du Var — Ilex | paysage + urbanisme ilex-paysages.com Christian Estrosi, applique à l’agriculture une recette testée sur l’industrie: «Nous devons faire de l’innovant, avec un rôle à jouer à l’export. Sinon nous resterons petits et fragiles.» [22/10/2010 TBCA]
Developpement urbain & Activites agricoles 
Schéma directeur de la plaine du var par ilex
Plusieurs projets sont prévus: A NICE MERIDIA « La machine est lancée.
3000 m² d'exploitation agricole urbaine avec bar à thème - Quartier Meridia - Nice - France - Pitch promotion et Eiffage immobilier Quartier Meridia, Eiffage Immobilier et Pitch Promotion vont réaliser un programme mixte (Joia Méridia) de 73 492 m² avec "3 000 m² d'exploitation agricole urbaine avec bar à thème".
Les jardins du Palazzo Méridia ont été conçus pour être entièrement comestibles, pour réactiver la mémoire du terroir agricole de la Plaine du Var, mais également pour développer un laboratoire des pratiques innovantes d’agriculture urbaine et pour encourager, grâce au jardinage, l’émergence de nouvelles expériences favorisant le bien-être au travail.Dans la ZAC Méridia, un immeuble de bureau (Palazzo Méridia) avec"des jardins conçus pour être entièrement comestibles, pour réactiver la mémoire du terroir agricole de la Plaine du Var."

Chez nous, les distributeurs font pousser l'agriculture urbaine. 

​Des potagers perchés et autres fermes urbaines... pour remplacer l'agriculture Francilienne ?

Ce phénomène de mode (Cf.) a séduit ...la métropole Nice Cote d'Azur et de l'EPA Nice Eco Vallée. 

Un Ikea d’un genre nouveau: avec plus de "vert" Des arbustes, des plantes en pot pour accentuer la variété. Une toiture végétalisée et peut-être des ruches sur le toit.
“Cet IKEA sera unique au monde et de dernière génération en matière de développement durable.” Christian Estrosi  27/10/2018
Un Ikea pour sauver l'agriculture ? En la réalité, les zones commerciales continuent à s'étendre sur les espaces naturels et agricoles. Et les centres-villes se meurent.

Les questions 'agricoles" dans les documents 

...Le vrai risque concerne la remise en cause des surfaces agricoles par les documents d'urbanismes (PLU, ...)

Ainsi on  classe en "zone agricole",  des zones qui ne correspondent pas à la définition légale, à savoir des terres qu’il faudrait conserver en raison de  leur potentiel agronomique, biologique ou économique. C’est pourtant l’article R 123-7 du code de l'urbanisme qui définit les zones agricoles: "Peuvent être classés en zone agricole les secteurs de la commune, équipés ou non, à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique des terres agricoles." 

A lire ► PLU Métropolitain Nice Côte d'Azur: CURIEUX MANÈGE AUTOUR DES ZONES CONSTRUCTIBLES | Publié le par les perdigones

Documents de référence :

• Stratégie de développement durable de l'Agriculture et de la forêt [03/08/2010] : 

4 objectifs principaux :

• protéger et valoriser les terres agricoles, par une démarche foncière volontariste favorisant notamment la transmission et l'installation ;
• inscrire, au cœur de l'agriculture et de la forêt, la prise en compte de l'environnement ;
• construire les bases d'une croissance économique durable, par la promotion des productions agricoles, la formation et l'innovation ;
• promouvoir un mode de développement solidaire, notamment en matière de logement.

 

L'agriculture - La Directive Territoriale d'Aménagement (DTA) des Alpes-Maritimes

• DTA des Alpes-Maritimes – décembre 2003 - III-14 - Les secteurs stratégiques ... page 103 III-141 - La basse vallée du Var: [Format PDF (148 pages)]

12/2003: carte de la bande côtière - BVV Basse Vallée du Var - Alpes-Maritimes 06Au regard de la DTA les espaces agricoles et pastoraux à préserver sont :

"Rappel du texte de loi : L'article L.145-3-1 du Code l'Urbanisme dispose que : I. ― les terres nécessaires au maintien et au développement des activités agricoles, pastorales et forestières sont préservées. La nécessité de préserver ces terres s'apprécie au regard de leur rôle et de leur place dans les systèmes d'exploitation locaux. Sont également pris en compte leur situation par rapport au siège de l'exploitation, leur relief, leur pente et leur exposition.

Champ d'application : Les terres agricoles et pastorales à préserver sont : 
- celles qui sont actuellement utilisées et nécessaires au fonctionnement des systèmes d'exploitation locaux : cultures oleicoles, horticoles, élevage extensif...
- celles dont l'abandon, par sa durée, n'a pas modifié leur vocation initiale et qui peuvent être mises en valeur moyennant quelques aménagements facilement réalisables (exemples : améliorations pastorales sur des espaces en déprise depuis moins de 10 ans, remise en culture des olivaies...). Les principales terres agricoles à préserver sont représentées par un cercle jaune [...].

Dispositions applicables : Ne peuvent y être admises que les constructions liées et nécessaires aux exploitations agricoles, oleicoles et pastorales mettant en valeur au moins une unité de référence au sens de l'article L. 312-5 du Code Rural."

La DTA précise que les espaces agricoles et à potentialités agricoles des communes littorales, soumis à de fortes pressions foncières, sont tous en situation périurbaine. La conservation d'une grande partie de ces espaces répond à un objectif économique et social. Par ailleurs, ces espaces jouent également un rôle en matière de paysage, de coupures d'urbanisation et de prévention des risques naturels. Leur fonction économique, sociale et environnementale impose que la pérennité de ceux destinés à être conservés soit assurée. Cette pérennité est nécessaire à la stabilité des exploitations et à leur développement : leur affection agricole doit être garantie.

Pour en savoir plus : Vous pouvez consulter l’article dédié à la DTA sur le site Internet de la préfecture des Alpes maritimes : ici

L’agriculture métropolitaine

L’agriculture métropolitaine

En 2014, la Métropole totalise 708 agriculteurs et 38 % des exploitations des Alpes-Maritimes, dont :

• 60% sont en horticulture et maraîchage,
• 15% en élevage ovin, bovin, caprin,
• 6% en oléiculture, 
• 3% en viticulture

30 agriculteurs biologiques sont présents sur le territoire.

Une moyenne d’âge pour les chefs d’exploitation avoisinant les 55 ans.

Nice ► 206 agriculteurs (27% des agriculteurs métropolitains) dont : 119 chefs d’exploitation et 87 cotisants solidaires [Chambre d’agriculture 06 au 1er janvier 2018]

 

Le territoire présente une particularité : les produits agricoles proviennent essentiellement des communes proches du littoral et notamment de la plaine du Var, dont les terrains gagnés sur le lit du fleuve Var présentent une qualité agronomique indéniable et constituent le lieu de production de légumes typiques du patrimoine culinaire niçois.

 

Les espaces agricoles représentent sur le territoire de la Métropole près de 2% des espaces, soit plus de 2 300 ha.

Au total, le territoire compte près de 14 100 ha artificialisés, soit 10% de la surface de son territoire.

 

Politique Agricole Métropolitaine

● Le développement de partenariats avec : (période 2015 / 2019)

o Des organismes institutionnels ► la Chambre d’agriculture, la SAFER pour assurer une veille et informer les communes sur les transactions, l’ADEAR 06 (Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural des Alpes-Maritimes) pour faciliter la cessation-transmission des fermes 

o Les filières emblématiques du territoire ► le Syndicat Interprofessionnel de l’Olive de Nice, l’association Agribio 06 pour la filière apicole, l’Association Foncière Agricole de la Chataigneraie de la Tinée et de la Vésubie, l’Organisme de Défense et de Gestion des Vins de Bellet pour la filière viticole, le Syndicat fromager

Agriculture en danger ! « Sauver l'agriculture dans la Plaine du Var »

Pour « Sauver l'agriculture dans la Plaine du Var », des actions sont menées depuis plusieurs années par des citoyens, citoyennes et des associations dont le collectif CAPRE 06.

MARCHE pour L'EAU et la TERRE Plaine du Var OIN : pour la reconquête des terres fertiles, ....
terre-eau
  2014: Un cri du coeur pour sauver des Niçois de l'expropriation​​  

Fête de la blette
« Pour le maintien des terres agricoles »

Fête de la blette pour le maintien des terres agricoles dans la Plaine du Var (20160703-1b)

Parce que la Plaine du Var n'est pas seulement Une vaste réserve foncière, mais un lieu de vie et d'histoire...​
Les Jardins partagés de Terra Segurana : Le 303   Les Jardins partagés de Terra Segurana à Colomars  

 

.« Il faut sauver les terres. Et s’il y a une chance, c’est maintenant. Leur disparition est sans retour, il ne sera pas possible de revenir en arrière. »

Défense des terres de l’Orte à Levens

Par Les Perdigones

Le cas concret de Levens illustrera ce processus, de disparition des terres arables en bonne conscience.

[Cliquez-ici]
 

Les terres fertiles méritent d’être défendues !!

Collectif SOS Terres Fertiles Nice et Plaine du Var

STOP à la prolifération des projets commerciaux ANTI-COP 21 et DESTRUCTEURS : - d'emplois, - de commerces de proximité, - de terres agricoles !

 

Pour le maintien de l’activité agricole

Aqui Sien Ben s’engage pour la préservation des espaces agricoles et le développement d’une agriculture biologique de proximité sur notre territoire.

[Cliquez-ici]

pétition pour rendre les terres de l'Orte à l'agriculture     En bordure de la route des Plans, cette parcelle vendue à Parloniam accueillera 12 maisons, construites chacune sur 194 m2.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire