Contactez-nous
Pétition : Pour la préservation des terres agricoles de la Plaine du Var & Contre le déplacement du M.I.N de Nice à La Baronne
Bonjour, le site du CAPRE06 est en cours de modification, nous vous remercions de votre compréhension. Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée. 

Plaine du Var - basse vallée du Var

Depuis le projet de Nice Eco-Vallée, ce territoire est menacée. 
Ce territoire constitue désormais un enjeu financier et urbain, au mépris des intérêts des populations concernées. 

Plaine du var à Carros (AM06)La Plaine du Var - vue de Gattières vers le sud ©EPALa basse Vallée du Var, Nice 06

Plaine du Var, vers le Sud-Embouchure du Var ©EPALe Var au niveau de Nice et de Saint-Laurent-du-Var (AM06)Embouchure_Var (fleuve)-basse vallée du Var-06AM (4)

Ne pensez pas qu'il s'agit d'une vallée écologique, il n'y aura rien de tel. C'est toute la vallée qui est « sacrifiée », notamment notre environnement et les terres agricoles fertiles de la Plaine du Var. 

Champ géographique & Situation économique

carte-Etat Initial du Territoire-2011-12-Projet_territoire_Eco Vallée-Epa Plaine du Var

La plaine du Var fait la liaison entre la Métropole Nice Côte d’Azur et le Mercantour. La situation géographique de la basse vallée du Var, depuis l'embouchure du fleuve jusqu'à sa confluence avec la Vésubie.

• Population : 116 000 habitants (insee 2005)

La Plaine du Var représente 11 % de la population des Alpes-Maritimes, soit environ 49 000 ménages et 116 400 personnes.

85 % de la population de la Plaine du Var se concentre dans quatre communes (Nice, Saint-Laurent-du-Var, Carros et La Gaude) dont les 2/3 se situent sur les 18 Iris (2 000 habitants) de Nice (le périmètre a été délimité en accord avec le Préfigurateur de l'Opération d'Intérêt National) et à Saint-Laurent-du-Var.
- La communauté de communes (Le Broc, Carros et Gattières) en abrite 14 %.

Parallèlement à l'augmentation de la population, le nombre de logements s'est accru de 1,2 % par an en moyenne, soit le double du rythme départemental.

La population de la Plaine du Var est plus jeune que celle des Alpes-Maritimes ou de la région.

• Economie :

10 120 établissements (insee 2006) 60 000 emplois (insee 2006)
Les établissements situés dans la Plaine du Var sont relativement plus grands que ceux du département. Ils sont davantage spécialisés dans le transport, l'industrie, la construction et le commerce. Le secteur de l'Agriculture représente 0,9 % sur l'ensemble des secteurs d'activités, contre 0,4 % dans les Alpes-Maritimes.

Référence : Insee

• Superficie : 10 000 hectares

2 600 hectares ont été définis par L’ OIN de la plaine du Var comme ayant un potentiel écologique élevé et bénéficiant de protections juridiques.
 

Ce territoire est composé de 15 communes touchées par les aménagements de la Plaine du Var au sens « bétonnage » du terme.

• Bonson (06830)

• Carros (06510)

• Castagniers (06670)

• Colomars (06670)

• Gattières (06510)

Gilette (06830)

• La Gaude (06610)

• La Roquette-sur-Var (06670)

• Le Broc (06510)

• Levens (06670)

• Nice (06000)*

• Saint-Blaise (06670)

• Saint-Jeannet (06640)

• Saint-Laurent-du-Var (06700)

• Saint-Martin-du-Var (06670)

 

Hydrographie 

Le réseau hydrographique du Pays de Nice est le seul (parmi tous ceux alimentés par les fleuves des Alpes occidentales) à ne pas être tributaire du Rhône.

Plusieurs torrents de montagne alimentent les trois principaux cours d’eau que sont le Var, le Paillon et la Roya.

- A l’Ouest : le Var s’étend sur 114 km (dont 100 km dans le pays de Nice) et ses quatre principaux affluents : l’Estéron, long de 67 km (dont 25 km dans le pays de Nice) ; le Cians, long de 25 km ; la Tinée, long de 70 km et la Vésubie, long de 45 km.

- Au centre : le bassin des Paillons divisé en quatre bras (le Paillon de Levens ; le Paillon de Laghet ; le Paillon de Contes et le Paillon de l’Escarène) dont le plus long parcourt 36 km.

- A l’Est : la Roya long de 60 km (dont 40 km dans le pays de Nice) et un affluent : la Bevera, long de 42 km (dont 27 km coule dans le pays de Nice).

Il se compose de deux fleuves à régime torrentiel, le Var et le Paillon et d’un réseau collinaire sillonné de cours d’eau. Les vallons de Magnan, de Gambetta et de Rivoli sont parmi les plus importants.

♦ La ressource en Eau - Le fleuve Var

La vallée du Var possède un ressource en Eau naturelle(cf).

Son fleuve avec le lit majeur et les nappes phréatiques alimentant en eau potable 600 000 personnes sur le département.

La nappe phréatique joue un rôle important pour l’alimentation en eau potable : Il s’agit en effet de la ressource en eau pour la conurbation niçoise.

La vulnérabilité du fleuve et de la nappe, qui comme nous l’avons vu sont étroitement liés, est soumis à cinq types de pollutions potentielles :

  • les rejets domestiques : station d’épuration et assainissement autonome
  • les rejets industriels
  • la gestion des déchets
  • les routes : pollution chroniques et/ou pollutions accidentelles

Référence : Les risques de pollution [p22-SAGE-Var-Evaluation environnementale]

Cascade d aigliere a entraunesLe fleuve Var prend sa source aux porte du Mercantour à Estenc, hameau de la commune d'Entraunes.

Source située à une altitude de 1 790 mètres, au sud du col de la Cayolle (2 326 m) dans les Alpes-Maritimes (06).

Coordonnées : 44° 14′ 18″ N, 6° 45′ 06″ E

Son parcours de 114 kilomètres s'achève dans la mer Méditerranée entre Nice et Saint-Laurent-du-Var.

Ses principaux affluents sont la Tinée, la Vésubie et l’Estéron.

Le Var est un fleuve à régime torrentiel et la mémoire collective a bien intégré les souvenirs répétitifs des crues subites irrépressibles.

Crue de référence : 3 800 m3/s - Crue exceptionnelle : 5 000 m3/s
(ref.Le SAGE de la Nappe et Basse Vallée du Var)

Hydrologie

Son bassin versant couvre une superficie de 2 822 km², c'est-à-dire sa totalité. 

Le débit moyen inter annuel (ou module(cf)) du fleuve à Nice est de 49,4 m3⋅/s.

En savoir plus :

Embouchure du Var (fleuve)L’estuaire du Var est situé entre l'aéroport de Nice et le centre commercial CAP 3000. 

 

Zone Naturelle Protégée - Zone de Protection Speciale des CoteauxC'est une Zone Naturelle Protégée (ZNP Natura 2000), ainsi qu’une Réserve ornithologique (ZPS, Zone de Protection Spéciale des oiseaux).

L'embouchure du Var auparavant appelé « Petite Camargue » grâce aux nombreux oiseaux qui y séjournaient est aujourd'hui devenue une véritable zone de non droit où tout le monde peut y faire ce qu'il y souhaite sans en être inquiété.

Évolution du Var et érosion du littoral

Etude des facteurs responsables de l’érosion du littoral,
par M. Jacques DUCLOS, géographe, ancien Président Directeur Général de Decca Survey France.

Petite Histoire du Var (extrait) :

“ Je m’appelle VAR, je suis un fleuve côtier torrentiel de 106 Kms, né à environ 1800 mètres d’altitude. Les quatre cinquième de mon cours se déroulent dans des gorges de différentes natures rocailleuses. Grossi de nombreux petits affluents, j’arrive dans une vallée s’élargissant progressivement jusqu’à la mer ; c’est là, que les Hommes ont commencé à me causer des soucis. 

Lire la suite ... Cliquez-ici

Schéma de l'évolution du lit du Var

1982-Crue du Var-rupture_digue_©cg06Le lit du fleuve est entièrement endigué depuis le bec de l'Estéron jusqu'à son embouchure.

En rétrécissant le lit du fleuve, les digues augmentent la vitesse de l'eau et facilitent son écoulement vers la mer. Mais en contrepartie, elles favorisent l'érosion et l'abaissement du lit.

En plus des digues, il existe un lac de retenue de crue à la confluence Var-Estéron permettant d'emmagasiner une partie de l'eau surnuméraire (Le lac du Broc).

Construction de 7 seuils le long du Var (certains sont équipés d'une centrale hydro-électrique) : Leur rôle est de remédier à la baisse du lit du fleuve suite aux extractions massives de galets. Ce qui entraînant une profonde modification de l'écoulement de l'eau du Var. Les seuils ont ainsi provoqué l'augmentation du niveau du lit et donc du risque de débordement en crue.


En savoir plus : [Qualité de l'Eau]

Plusieurs menaces pèsent ... sur les oiseaux de la basse vallée du Var.

les nombreux dérangements humains (promeneurs, pêcheurs, camps sauvages, kayakistes...), les pollutions diverses, les feux (camps sauvages), le braconnage, la végétalisation des îlots de graviers, ...et la poursuite de l'urbanisation qui empiète toujours plus sur les derniers espaces agricoles.

Le projet Éco-Vallée, est à ce titre très contesté par les associations de protection de la nature, comme C.A.P.R.E.06.

Référence : ornithomedia.com

 

Biodiversité & Milieux naturels

Zone humide - Le Var (fleuve) -au fond le “baou” (“sommet rocheux à pic”) - Plaine du Var, 06AMLa vallée du Var rassemble un ensemble de milieux humides rares à l’échelle départementale.

La basse vallée du Var est la principale zone humide côtière des Alpes-Maritimes et constitue le deuxième plus important axe de migration après la Camargue dans le sud-est de la France.

 

Son environnement naturel, et son patrimoine situé entre mer et montagne est « normalement » préservée "Natura 2000" et reste aux regards de la population l’un des plus beaux endroits des Alpes Maritimes.

-8 zones de la plaine du var sont classées "Natura 2000" sur le périmètre de l'O.I.N.

NOTE : Cette zone est inscrite en ZICO(cf1) (zone d’importance communautaire pour les oiseaux), identifiée comme Zone de protection Spéciale (ZPS(cf2)) du réseau Natura 2000 pour la préservation de la biodiversité au titre de la Directive « Oiseaux », classée ZNIEFF(cf3).

Elle possède une ressource naturelle en eau(cf) souterraine "abondante et de qualité".

Un delta qualifié de « Petite Camargue », interrompant un littoral très fortement urbanisé.

La Basse Vallée du Var est un site du réseau NATURA 2000 :
[site n° FR9312025 - Basse Vallée du Var]

Biodiversite plaine du var a m06⇒ Arrêté du 3 mars 2006 portant désignation du site Natura 2000 basse vallée du Var (ZPS, zone de protection spéciale).

–Superficie : 642 ha.

–900 espèces protégés ZPS et 14 habitats naturels européens

Ce site rassemble plusieurs types de milieux naturels rares par ailleurs dans le département :  vasières(cf), bancs de galets, eaux libres

Ceci confère au site un caractère attractif pour l’avifaune, notamment pour les oiseaux d’eau.

►Plus de 150 espèces d’oiseaux fréquentent le site dont 36 espèces sont d’intérêt communautaire.

Grand-duc d'Europe -Des espèces nichent hors périmètre mais fréquentent le site pour s’alimenter : Faucon pèlerin, Grand-duc d’Europe.

Alouette lulu-D’autres espèces, comme pour la Bondrée apivore, le Vanneau huppé, la Chevèche d'Athéna, l'Alouette lulu pour l’avifaune ;
 

Phalaris aquatica - Alpiste aquatique►Espèces végétales : la Typha minima Funck , l'Ophrys aurélien, l'Orchis parfumé, Alpiste aquatique ou phalaris aquatica (protégée en région PACA depuis 1994), ...

A lire : 

Timon lepidus 640x480Le lézard ocellé, lui, se fait de plus en plus rare. Le plus grand lézard d'Europe protégé sur l'ensemble du territoire français et considéré comme menacé.

Le cœur des collines bordant le fleuve Var abrite des endroits insolites appelés les « vallons obscurs* ».

Vallons obscurs-St-Pancrace

Les vallons obscurs forment un abri idéal pour la biodiversité.

• 452 ha, pour les 10 vallons de Nice et de Saint-Blaise
• 123 ha, pour les 4 vallons de Saint-Pancrace, de Magnan, de Lingostière et des Vallières,
• 122 ha, pour les 2 vallons de Porcio et Guorguette
.

NOTE : Les Vallons Obscurs de Nice sont classés par des ZNIEFF(cf3), protégés par des APB(cf4) (arrêtés de protection du biotope) et appartenant à un site du réseau Natura 2000 (site n° FR9301569 appelé Vallons Obscurs de Nice et de Saint-Blaise).

*Les vallons obscurs sont des sites uniques en France, d’importance européenne au titre de la Directive « Habitats ».

Liens utiles :

►Liste rouge mondiale des espèces menacées de l'UICN Lien externe ens 

►Ligue pour la Protection des Oiseaux en région Provence-Alpes-Côte d’Azur


Petit lexique :

APB (Arrêtés de Protection du Biotope)

ZICO (Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux Sauvages) : Etablie en application de la directive CEE 79/409. Après validation, elles sont appelées à être désignées en ZPS.

ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) : NOTE

ZNP (Zone Naturelle Progégée)

ZPS (Zone de Protection Spéciale) : Les ZPS s'appliquent sur l'aire de distribution des oiseaux sauvages sur le territoire européen des pays membres de l'Union Européenne d'après la directive du Conseil de l'U.E. concernant la conservation des oiseaux sauvages (79/409/CEE).


En savoir plus : [Biodiversité]

NON AU BETONNAGE DE LA PLAINE DU VAR, AM06 ©capre06L’artificialisation(cf) – c’est-à-dire le « bétonnage » des solsDes terres, pas d'hypers !
aggrave les effets des épisodes d’intenses précipitations,
s'opère aux dépens des terres agricoles,
pour la construction de zones commerciales, met en péril le commerce de proximité.


Alerte_MégaphoneAlerte ! La disparition des terres les plus fertiles & Mise en péril des commerces de proximité

 

♦ Le sol - Son usage

— Périmètre de l'OIN : 9 700 hectares - 125 habitants

A la fin des endiguements, qui ont amené à réduire la largeur du lit du fleuve de moitié sur certaines portions, des zones industrielles se sont ensuite développées jusque dans les années 80. Le coût moindre du foncier de l’époque et les questions d’accessibilité ont conditionné l’apparition d’activités tertiaires très consommatrices d’espaces. De vastes zones d’activité industrielle ont vu le jour : première ZI au sud en 1960 à Saint-Laurent du Var, non programmée, et vaste zone industrielle ZI de Carros. A ce type d’occupation du sol s’ajoutent les zones d’activités commerciales. On peut citer à titre d’exemple, les zones commerciales de Lingostière et de Cap 3000.

Cet espace plat s’est peu à peu transformé et a été investi par des fonctions multiples soutenues ou engagées par l’investissement public : -agrandissement de l’aéroport, l’implantation du Marché d’Intérêt National, le Centre Administratif des Alpes Maritimes (1982), les centres commerciaux, les grandes infrastructures routières et autoroutières, et les grandes opérations de logements sociaux (quartier des Moulins, ville nouvelle de Carros) pour accueillir le surcroît de population.

Cette urbanisation s’est souvent faite en l’absence de tout plan d’aménagement, ce qui a conduit à une urbanisation désordonnée, anarchique, contribuant à donner une image d’entrée de ville négative.
 

Au-delà de la perte d’identité de la Plaine, cet investissement a entraîné une augmentation du risque d’inondation du fait de la réduction de lit du Var, de l’imperméabilisation du sol dans le fond de vallée mais aussi sur les versants et l’augmentation de la vulnérabilité des terrains (zones de service,...).

La plaine alluviale(cf) du Var s’est ainsi progressivement transformée en espace périurbain mêlant habitat, pôles économiques et axes de communication, contraignant ainsi l’activité agricole à occuper des espaces de plus en plus restreints.

• L’usage du sol 

— Occupation du sol sur le périmètre de l’OIN

En 2007, 40% du périmètre de l’OIN qui est investi par l’espace artificialisé, représentant au total 3 900 ha.

Les espaces agricoles occupent 12% du périmètre (1 141 ha), les surfaces en eau, forêts et espaces semi-naturels 48% (4 600 ha)

Espaces artificialisés (E.A.) : 3 900 ha (40%), dont en hectares en % de l'E. A.
- logements : 28 logts/ha en moyenne 1 660 ha 42%
- Equipements    200 ha 5%
- Activités    350 ha 9%
- Aéroport    350 ha 9%
- Autres 1 350 ha 34%
 
Catégories d’occupation du sol Surfaces en hectares Surfaces relatives
Espaces artificialisés 3 858,9650 40%
Espaces agricoles 1 141,7440 12%
Forêts et milieux semi-naturels 4 208,2680 44%
Surfaces en eau 389,7240 4%
Total 9 598,7010 100%

(Sources: CRIGE (bureau d'études OPSIGAIA) – 2007)

Référence : [«Eco-Vallée » Plaine du Var – Etude préalable Phase I – CETE Méditerranée – décembre 2008. Lien]


En savoir plus : [Sols : milieu, pollution]

♦ Les terres de la Plaine du Var sont parmi les plus fertiles d’Europe

Zone agricole_Plaine du  Var 06 ©EPALa plaine du var est l'une des rares zones planes du littoral. Plaine agricole durant plusieurs années, avec une population en constante augmentation. Le territoire dans les années 60 voit une augmentation des construction (logements, routes, zones industrielles ou commerciales). . 

Les vieux parlent encore de la Plaine du Var comme de notre « GRENIER des Alpes maritimes ».


Notre autonomie alimentaire tourne à ce jour autour de 15 %Produits bio - Nice, Plaine du Var 06

Les niçois et les habitants de l’arrière-pays n’ont pas perdu le sens de la terre nourricière et nos agriculteurs « bio » ou raisonnés sont courtisés sur nos marchés pour leurs produits locaux.


En savoir plus : [Agriculture]

Dernières actus : [L'agriculture en danger dans la plaine du Var]

La population citoyens local, ou de passage doit se sentir concernés.

Sur cette zone :

endiguement + constructions dans le lit majeur + urbanisation intensive + artificialisation accrue du sol = augmentation du "Risque 'Inondations'

 

♦ Dans l’histoire de la Plaine du Var, de nombreuses inondations, glissements de terrains, et séismes ont eu lieu.

panneau-attention-inondationAujourd’hui, et demain la région PACA reste un territoire très sensible à ce genre de risques. Les anciens de notre région le savent depuis toujours, et les nouveaux habitants ne tardent pas à le savoir. 


La plaine du Var concentre tous les Risques, toutes les fragilités et toutes les difficultés en matière environnementale.

En savoir plus : [Environnement]

Dernières actus :  [Inondations-Catastrophe naturelle et Urbanisme]

 

Haut de Page

Date de dernière mise à jour : 29/03/2018